Jean François laisse exploser la force de sa créativité au travers de l'abstraction.  

La perte des repères habituels emporte vers un Ailleurs inconnu et mystérieux.

Son oeuvre est le reflet des forces et des émotions universelles, communes à tous les êtres humains au delà des cultures, que Carl Jung appelle les "archétypes" de l'inconscient collectif. 

 

Il puise son inspiration dans les paradoxes, les contraires qui s'opposent et se complètent : l'infiniment grand et l'infiniment petit, le froid et la brûlure, le calme et l'explosion, la Vie et la Mort.

Il exprime l’émotion par la structuration de la lumière et de la matière, en jouant avec le mouvement, les contrastes et les oppositions.

Tout est en tout, les extrêmes se rejoignent et la vie en ressort toujours triomphante.

 

Le spectateur reste libre devant la toile, il est toujours acteur et peut ainsi se relier à ses propres émotions.  

Le tableau lui appartient, puisque son ressenti est unique.